Annonce du comité directeur du PMAB

Le Projet de modélisation aviaire boréale (PMAB) a le plaisir d’annoncer la nomination de deux nouveaux membres à son comité directeur: Diana Stralberg et Jeff Ball. Diana est chercheure scientifique sur les changements climatiques au sein du Service canadien des forêts, Ressources naturelles Canada, avec une recherche axée sur la résilience des forêts et les refuges face au changement climatique. Elle a été membre de l’équipe centrale de PMAB de 2010 à 2020 et a agit à titre de collaboratrice scientifique lors de la dernière année. Jeff Ball est le chef de l’unité terrestre du Service canadien de la faune, Environnement et Changement climatique Canada, supervisant les programmes fédéraux concernant les oiseaux migrateurs non considérés comme gibier, dans les trois provinces des Prairies. Jeff est un collaborateur scientifique de PMAB depuis 2017. Nous sommes très heureux d’accueillir Diana et Jeff au sein du comité directeur et de mettre leurs talents et leur expertise au service de la direction et de l’orientation des activités de BAM.

Parallèlement, nous ferons nos adieux à Fiona Schmiegelow et Samantha Song qui feront la transition en tant que membres du comité directeur cette année. Nous souhaitons exprimer notre profonde gratitude à Fiona et Samantha qui ont non seulement cofondé PMAB, mais ont également investi des années de leadership, de soutien et d’innovation à PMAB. Fiona et Samantha continueront à être impliquées avec PMAB dans le futur et à nous soutenir à différents titres. Nous les remercions sincèrement pour leurs contributions inestimables à PMAB et nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration avec elles.

Les autres membres de notre comité directeur sont Erin Bayne et Steve Cumming. Nous les remercions pour leur leadership continu et inébranlable. Nous sommes impatients de travailler avec notre nouveau comité directeur, l’équipe PMAB et nos partenaires dans les années à venir.

Deux stagiaires postdoctoraux en modélisation des oiseaux et paysages forestiers

Le projet de modélisation aviaire boréale (MAB) est à la recherche de deux boursiers postdoctoraux pour se joindre au laboratoire Cumming de l'Université Laval, à Québec, en collaboration avec J.A. Tremblay d'Environnement et Changement climatique Canada. MAB est un projet de recherche national à long terme, hautement collaboratif, qui soutient la conservation et la gestion des oiseaux  boréaux nicheurs en Amérique du Nord. Les postes sont offerts pour un an, avec des prolongations jusqu'à trois ans conditionnelles au rendement et au financement.

 

Les candidats retenus joueront un rôle déterminant dans les nouvelles initiatives d'évaluation des populations et de planification de la conservation aviaire dans l'est du Canada.  Le poste 1 permettra d'élaborer des modèles d'habitat propres aux espèces d'oiseaux forestiers qui sont sensibles à la variation régionale de la sélection de l'habitat (p. ex. Crosby et al. (2019) et Adde et al. (2020)) et aux facteurs abordés par le poste 2, lequel appliquera des modèles de simulation spatiale pour prévoir les réactions des espèces à la gestion forestière, aux perturbations anthropiques et aux changements climatiques (Cadieux et al. 2020; Micheletti et al. 2021). L'un de ces postes ou les deux appliqueront également des méthodes de priorisation spatiale pour soutenir la planification de la conservation (Stralberg et al. 2018). Ce travail sera intégré aux efforts continus de MAB pour estimer la densité d'oiseaux à grande échelle. Les candidats des deux postes dirigeront la rédaction de manuscrits et représenteront le projet lors de réunions, de niveau local à international, et auprès de divers partenaires de recherche.

 

Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat récent. Les qualifications essentielles comprennent de solides compétences quantitatives associées à un intérêt pour l'écologie aviaire et la conservation en général, indépendamment du contexte disciplinaire. Une expérience significative des méthodologies statistiques ou computationnelles avancées sera un atout, tout comme une expérience de terrain dans les systèmes boréaux et dans les collaborations multidisciplinaires. La maîtrise du français et de l'anglais, tant à l'écrit qu'à l'oral, est préférable.

Le poste débutera idéalement le 10 janvier 2022. Le lieu de titularisation est négociable compte tenu des circonstances actuelles. Les frais de relocalisation au Québec peuvent être couverts pour les candidats qualifiés.  Il s'agit de postes de bureau, mais des visites sur le terrain pourraient être nécessaires ou organisées. Le salaire annuel est de 55 000 $ à 60 000 $, avec des fonds supplémentaires pour couvrir les dépenses de logiciels, les déplacements liés au projet, les conférences scientifiques (participation virtuelle ou en personne) et les publications. MAB et l'Université Laval s'engagent à offrir un milieu de travail équitable, diversifié et inclusif. Nous accueillons les candidatures de toutes les personnes qualifiées. Nous encourageons les femmes, les membres des Premières nations, les Métis et les Inuits, les membres des minorités visibles, les personnes handicapées, les personnes de toute orientation sexuelle ou identité et expression de genre, et tous ceux qui peuvent contribuer à la diversification des idées et de l'Université à poser leur candidature.

 

Pour postuler:

Veuillez fournir une lettre d'intérêt, un CV, un exemple de vos écrits scientifiques et une liste de trois références. Dans votre lettre, indiquez COMMENT vous répondez aux qualifications, à partir de QUAND vous êtes disponible et POUR LEQUEL (ou les deux) des postes vous postulez. Soumettez votre candidature par courrier électronique à bamp@ualberta.ca en indiquant en objet "Postdoctorat en modélisation des oiseaux et de la forêt de l'Est". Les candidatures seront acceptées à partir du 15.10.2021 jusqu'à ce que les postes soient comblés. 

 

Version anglaise