STAGIAIRE POSTDOCTORAL EN PRÉVISION ÉCOLOGIQUE DES RÉPONSES DES POPULATIONS D’OISEAUX BORÉAUX AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET DES PAYSAGES FORESTIERS

Le projet de modélisation aviaire boréale (MAB) est à la recherche d'un boursier postdoctoral pour se joindre au laboratoire Cumming de l'Université Laval (ville de Québec), en collaboration avec J.A. Tremblay d'Environnement et Changement Climatique Canada. MAB est un projet de recherche collaboratif international à long terme, soutienant la conservation et la gestion des oiseaux boréaux nicheurs en Amérique du Nord. Le poste est offert pour un an, avec prolongation jusqu'à deux ou trois ans, conditionnel au rendement, éligibilité et au financement.

Le candidat retenu jouera un rôle déterminant dans les nouvelles initiatives d'évaluation des populations et de planification de la conservation aviaire dans l'est du Canada. L'objectif de ce projet est d'évaluer les impacts de la gestion forestière passée, présente et future sur les populations d'oiseaux en comparant les forêts certifiées SFI (Sustainable Forestry Initiative) aux forêts non certifiées. Ce poste appliquera des modèles de simulation spatiale pour prévoir les impacts de la gestion forestière, des perturbations anthropiques et des changements climatiques sur les espèces d’oiseaux (Cadieux et al. 2020; Micheletti et al. 2021), afin d’identifier des méthodes efficaces pour maintenir leurs populations. Le projet peut également inclure l'application des méthodes de priorisation spatiale pour la planification de la conservation (Stralberg et al. 2018). Le/la candidat travaillera en étroite collaboration avec un.e professionnel.le de recherche qui dirigera le développement de modèles d'habitat spécifiques aux espèces pour les oiseaux forestiers (e.g., Crosby et al. 2019; Adde et al. 2020) et avec des étudiant.e.s gradué.e.s. Ce travail se joindra aux efforts continus de MAB pour estimer la densité d'oiseaux à grande échelle nationale et régionale. Le candidat dirigera la rédaction de manuscrits et représentera le projet lors de réunions, de niveau local à international, et auprès de partenaires de recherche gouvernementaux, industriels, ONGEs et universitaires.

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat dans une discipline pertinente, reçu au plus tard 3 ans avant l'entrée en fonction. Les qualifications essentielles comprennent de solides compétences quantitatives associées à un intérêt pour l'écologie aviaire et la conservation en général, indépendamment du contexte disciplinaire. Une expérience significative des méthodologies statistiques ou computationnelles avancées est essentielle (incluant la compétence en programmation avec R); de l'expérience de terrain dans les systèmes boréaux et dans les collaborations multidisciplinaires sont considérées comme des atouts. La maîtrise du français et de l'anglais, tant à l'écrit qu'à l'oral, est préférable.

La date souhaitée de début du poste est le 1er septembre 2022, mais des dates plus hâtives ou tardives peuvent être possibles. Le lieu de titularisation est négociable compte tenu des circonstances actuelles, mais l’emplacement souhaité est l’Université Laval (ville de Québec) afin de faciliter un engagement efficace avec l'équipe de modélisation en pleine expansion. Les frais de relocalisation au Québec peuvent être couverts pour les candidats qualifiés. Il s'agit d’un poste de bureau, mais des visites sur le terrain pourraient être nécessaires ou organisées. Le salaire annuel est de 55 000 $ à 60 000 $ incluant les avantages sociaux. Des fonds supplémentaires sont disponibles pour couvrir les frais de fonctionnement, de conférence et de publication. MAB et l'Université Laval s'engagent à offrir un milieu de travail équitable, diversifié et inclusif. Toutes les candidatures seront évaluées. Nous encourageons les femmes, les membres des Premières nations, les Métis et les Inuits, les membres des minorités visibles, les personnes handicapées, les personnes de toute orientation sexuelle ou identité et expression de genre, et tous ceux et celles qui peuvent contribuer à la diversification des idées et de l’environnement de l'Université à poser leur candidature.

Pour postuler:
Veuillez fournir une lettre d'intérêt, un CV, un exemple de vos écrits scientifiques et une liste de trois références. Dans votre lettre, indiquez COMMENT vous répondez aux qualifications et à partir de QUAND vous êtes disponible. Soumettez votre candidature par courrier électronique à bamp@ualberta.ca en indiquant en objet "Postdoctorat en modélisation des oiseaux et de la forêt de l'Est". Les candidatures sont acceptées jusqu’au 30 mai 2022 ou jusqu'à ce que le poste soit comblé.

ENGLISH VERSION

Geoportail : la plateforme de catalogage et de diffusion des données de PMAB

Geoportail : la plateforme de catalogage et de diffusion des données de PMAB

PMAB a développé une plateforme de catalogage des données afin de faciliter l'accessibilité, la découverte et le téléchargement des produits mis en ligne par le groupe de recherche. Le Geoportail diffuse la description détaillée des données géospatiales, ainsi que des ressources numériques, des publications, du code logiciel, etc. Ces descriptions, appelées métadonnées, permettent de mieux informer les utilisateurs sur la disponibilité des produits et de la pertinence de ceux-ci face à leurs propres objectifs avant leur téléchargement.


Découvrez les données associées aux points d’écoute via le portail de données
WildTrax
.

Annonce du comité directeur du PMAB

Le Projet de modélisation aviaire boréale (PMAB) a le plaisir d’annoncer la nomination de deux nouveaux membres à son comité directeur: Diana Stralberg et Jeff Ball. Diana est chercheure scientifique sur les changements climatiques au sein du Service canadien des forêts, Ressources naturelles Canada, avec une recherche axée sur la résilience des forêts et les refuges face au changement climatique. Elle a été membre de l’équipe centrale de PMAB de 2010 à 2020 et a agit à titre de collaboratrice scientifique lors de la dernière année. Jeff Ball est le chef de l’unité terrestre du Service canadien de la faune, Environnement et Changement climatique Canada, supervisant les programmes fédéraux concernant les oiseaux migrateurs non considérés comme gibier, dans les trois provinces des Prairies. Jeff est un collaborateur scientifique de PMAB depuis 2017. Nous sommes très heureux d’accueillir Diana et Jeff au sein du comité directeur et de mettre leurs talents et leur expertise au service de la direction et de l’orientation des activités de BAM.

Parallèlement, nous ferons nos adieux à Fiona Schmiegelow et Samantha Song qui feront la transition en tant que membres du comité directeur cette année. Nous souhaitons exprimer notre profonde gratitude à Fiona et Samantha qui ont non seulement cofondé PMAB, mais ont également investi des années de leadership, de soutien et d’innovation à PMAB. Fiona et Samantha continueront à être impliquées avec PMAB dans le futur et à nous soutenir à différents titres. Nous les remercions sincèrement pour leurs contributions inestimables à PMAB et nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration avec elles.

Les autres membres de notre comité directeur sont Erin Bayne et Steve Cumming. Nous les remercions pour leur leadership continu et inébranlable. Nous sommes impatients de travailler avec notre nouveau comité directeur, l’équipe PMAB et nos partenaires dans les années à venir.

Deux stagiaires postdoctoraux en modélisation des oiseaux et paysages forestiers

Le projet de modélisation aviaire boréale (MAB) est à la recherche de deux boursiers postdoctoraux pour se joindre au laboratoire Cumming de l'Université Laval, à Québec, en collaboration avec J.A. Tremblay d'Environnement et Changement climatique Canada. MAB est un projet de recherche national à long terme, hautement collaboratif, qui soutient la conservation et la gestion des oiseaux  boréaux nicheurs en Amérique du Nord. Les postes sont offerts pour un an, avec des prolongations jusqu'à trois ans conditionnelles au rendement et au financement.

 

Les candidats retenus joueront un rôle déterminant dans les nouvelles initiatives d'évaluation des populations et de planification de la conservation aviaire dans l'est du Canada.  Le poste 1 permettra d'élaborer des modèles d'habitat propres aux espèces d'oiseaux forestiers qui sont sensibles à la variation régionale de la sélection de l'habitat (p. ex. Crosby et al. (2019) et Adde et al. (2020)) et aux facteurs abordés par le poste 2, lequel appliquera des modèles de simulation spatiale pour prévoir les réactions des espèces à la gestion forestière, aux perturbations anthropiques et aux changements climatiques (Cadieux et al. 2020; Micheletti et al. 2021). L'un de ces postes ou les deux appliqueront également des méthodes de priorisation spatiale pour soutenir la planification de la conservation (Stralberg et al. 2018). Ce travail sera intégré aux efforts continus de MAB pour estimer la densité d'oiseaux à grande échelle. Les candidats des deux postes dirigeront la rédaction de manuscrits et représenteront le projet lors de réunions, de niveau local à international, et auprès de divers partenaires de recherche.

 

Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat récent. Les qualifications essentielles comprennent de solides compétences quantitatives associées à un intérêt pour l'écologie aviaire et la conservation en général, indépendamment du contexte disciplinaire. Une expérience significative des méthodologies statistiques ou computationnelles avancées sera un atout, tout comme une expérience de terrain dans les systèmes boréaux et dans les collaborations multidisciplinaires. La maîtrise du français et de l'anglais, tant à l'écrit qu'à l'oral, est préférable.

Le poste débutera idéalement le 10 janvier 2022. Le lieu de titularisation est négociable compte tenu des circonstances actuelles. Les frais de relocalisation au Québec peuvent être couverts pour les candidats qualifiés.  Il s'agit de postes de bureau, mais des visites sur le terrain pourraient être nécessaires ou organisées. Le salaire annuel est de 55 000 $ à 60 000 $, avec des fonds supplémentaires pour couvrir les dépenses de logiciels, les déplacements liés au projet, les conférences scientifiques (participation virtuelle ou en personne) et les publications. MAB et l'Université Laval s'engagent à offrir un milieu de travail équitable, diversifié et inclusif. Nous accueillons les candidatures de toutes les personnes qualifiées. Nous encourageons les femmes, les membres des Premières nations, les Métis et les Inuits, les membres des minorités visibles, les personnes handicapées, les personnes de toute orientation sexuelle ou identité et expression de genre, et tous ceux qui peuvent contribuer à la diversification des idées et de l'Université à poser leur candidature.

 

Pour postuler:

Veuillez fournir une lettre d'intérêt, un CV, un exemple de vos écrits scientifiques et une liste de trois références. Dans votre lettre, indiquez COMMENT vous répondez aux qualifications, à partir de QUAND vous êtes disponible et POUR LEQUEL (ou les deux) des postes vous postulez. Soumettez votre candidature par courrier électronique à bamp@ualberta.ca en indiquant en objet "Postdoctorat en modélisation des oiseaux et de la forêt de l'Est". Les candidatures seront acceptées à partir du 15.10.2021 jusqu'à ce que les postes soient comblés. 

 

Version anglaise

Rapport Annuel 2020-21 du projet PMAB

Rapport Annuel 2020-21 du projet PMAB

Nous sommes heureux de vous présenter le Rapport Annuel 2020-21 du projet PMAB qui décrit les réalisations de notre équipe au cours de la dernière année. 

Parmi les réalisations présentées ici, vous pouvez vous informer sur:

  • Les différentes utilisations de nos travaux effectués en collaboration avec plus de 35 partenaires.
  • Les efforts pour améliorer l'accès aux données aviaires au Canada;
  • L’estimations de la densité d'oiseaux terrestres à l’échelle nationale pour 143 espèces (les cartes de densité nationale et estimations de la taille de la population);
  • Les scénarios de planification de la conservation pour la sélection des endroits prioritaires les plus importants pour les oiseaux terrestres; 
  • La poursuite des efforts pour développer une procédure opératoire normalisée pour l'identification de l'habitat essentiel des espèces menacées au niveau fédéral;
  • De nombreuses études régionales évaluant et simulant les impacts des changements climatiques, de l'exploitation forestière, des incendies, de la conservation du caribou, de l'exploitation minière et du développement du secteur énergétique sur les populations d'oiseaux boréaux.

 

Nous sommes désolés que le rapport ne soit disponible qu'en anglais. Nous désirons bien entendu poursuivre cette collaboration et vous remercions, encore une fois très sincèrement, pour votre soutien soutenu au fil des ans. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions dans la langue officielle de votre choix.

Rapport Annuel 2019-2020 du projet PMAB

Rapport Annuel 2019-2020 du projet PMAB

Nous sommes heureux de vous présenter le Rapport Annuel 2019-20 du projet PMAB qui décrit les réalisations de notre équipe au cours de la dernière année. Veuillez nous excuser du retard à vous présenter ce rapport en raison des circonstances exceptionnelles liées au COVID-19. Nous vous remercions de votre compréhension. Comme vous le verrez dans ce rapport, nos partenaires, notre équipe et notre personnel incroyable ont rendu ses réalisations possibles.

Parmi les réalisations présentées ici, vous pouvez vous informer sur:

  • De nouvelles estimations nationales de la densité d'oiseaux terrestres pour 143 espèces (les cartes de densité nationale et estimations de la taille de la population);

  • De nouveaux modèles pancanadiens de sauvagine permettant de considérer explicitement les variations spatio-temporelles dans l’abondance de 18 espèces (cartes de densité nationale);

  • La poursuite des efforts pour développer une procédure opératoire normalisée pour l'identification de l'habitat essentiel des espèces menacées au niveau fédéral;

  • De nombreuses études régionales simulant les impacts potentiels du changement climatique, de l'exploitation forestière, des incendies de forêt, de la conservation du caribou et du secteur de l'énergie sur les populations d'oiseaux; 

  • Les scénarios de planification de la conservation pour la sélection des endroits prioritaires les plus importants pour la paruline du Canada; 

  • Les efforts pour améliorer l'accès aux données aviaires au Canada;

  • Les différentes utilisations de nos travaux effectués en collaboration avec plus de 30 partenaires.

Nous sommes désolés que le rapport ne soit disponible qu'en anglais. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions et dans la langue officielle de votre choix.

Établissement des zones prioritaires pour la conservation et la gestion de la Paruline du Canada dans la forêt septentrionale de l’Atlantique au Canada

Établissement des zones prioritaires pour la conservation et la gestion de la Paruline du Canada dans la forêt septentrionale de l’Atlantique au Canada

Résumé du projet

Deux étapes importantes dans la conservation et la gestion de la Paruline du Canada sont d'identifier l'habitat important pour l'espèce et déterminer comment le gérer. Grâce à une collaboration entre  Environnement et Changement climatique Canada et High Branch Conservation Services, et le soutien de Nature Canada, le Projet de Modélisation Aviaire Boréal et L’initiative internationale de conservation pour la Paruline du Canada ont élaboré des lignes directrices sur la gestion de l'habitat et établissement des zones prioritaires pour la conservation et la gestion dans  atlantique au nord du Canada. Ces lignes directrices et cartes sont conçues pour aider les entreprises qui engagent dans des activités forestières à minimiser leur impact sur l'habitat de la Paruline du Canada et sa préservation.

Contactez-nous pour plus d'informations sur ce projet.

 

Cartes et produits de données

Les cartes et les les données spatiales (anglais seulement)

Les codes employés pour la modélisation (anglais seulement)

 

Communications

Westwood, A.R., Lambert, J.D., Reitsma, L.R., Stralberg, D., 2020. Prioritizing Areas for Land Conservation and Forest Management Planning for the Threatened Canada Warbler (Cardellina canadensis) in the Atlantic Northern Forest of Canada. Diversity 12, 61. https://doi.org/10.3390/d12020061

Westwood, A.R., Harding, C., Reitsma, L. and Lambert, D. (2017), Guidelines for Managing Canada Warbler Habitat in the Atlantic Northern Forest of Canada, Technical Report, High Branch Conservation Services, Hartland, VT, USA, available at: https://doi.org/10.5281/zenodo.2435733.

Westwood, A.R., Reitsma, L. and Lambert, D. (2017), Prioritizing Areas for Canada Warbler Conservation and Management in the Atlantic Northern Forest of Canada, Technical Report, High Branch Conservation Services, Hartland, VT, USA, available at: https://doi.org/10.5281/zenodo.3251109.

Articles Similaires