Depuis 2004, l’équipe du projet de modélisation aviaire boréal (PMAB) s’est consacrée à la production de produits de données et à la recherche, afin de soutenir les efforts de conservation des oiseaux boréaux. Les travaux du PMAB destinés à assembler une imposante base de données et à mettre au point des méthodes pour favoriser l’intégration des données sont au cœur de son succès. Grâce à diverses collaborations, le PMAB a produit des recherches rigoureuses fondées sur les données, afin d’orienter les efforts de gestion et l’élaboration des politiques de manière à assurer la conservation des populations d’oiseaux pour l’avenir.

  • Données aviaires : Des données de dénombrements ponctuels dans les régions boréales et hémiboréales d’Amérique du Nord ont été réunies. Ces données sont issues de plus de 180 projets, comptent plus de 10 millions de mentions de relevés d’oiseaux et proviennent de plus de 250 000 emplacements. Elles comprennent notamment les données du Relevé des oiseaux nicheurs et celles des atlas provinciaux (Barker et al. 2015).
  • Données biophysiques : D’importantes sources de données biophysiques télédétectées, portant sur la végétation, la productivité, le climat et les perturbations, ont été assemblées, évaluées et documentées. Ces données comprennent celles du Schéma des attributs communs pour les inventaires des ressources forestières (SACIRF), une synthèse de 20 inventaires institutionnels, provinciaux, territoriaux et fédéraux de ressources forestières en une seule base de données harmonisée (Cumming et al. 20102014aCosco 2011).
  • Méthodes statistiques : Des méthodes statistiques ont été mises au point dans le but d’améliorer les estimations de densité inférées à partir des données de dénombrements ponctuels, d’harmoniser les données recueillies avec des protocoles de dénombrement différents et d’intégrer les données d’enregistrements automatisés (Matsuoka et al. 2012Sólymos et al. 20132018bVan Wilgenburg et al. 2017).
  • Capacité intellectuelle : Le PMAB cultive activement un degré élevé de rigueur, de crédibilité et d’innovation. L’expertise scientifique qui en résulte prend la forme de conseils spécialisés et de soutien technique en matière de surveillance, d’espèces en péril, d’impacts sectoriels (foresterie, énergie, agriculture) et d’évaluation des questions environnementales en forêt boréale.